Image d'entête (header.png)
Titre : Section danse (titre_danse.png) Retour au sommaire
   

4.2. Le Son.

4.2.1. Histoire de la danse.

La danse naît au début du 20ème siècle en même temps qu'apparaît la musique. Interprété par les classes populaires, le Son fut durement rejeté par les classes plus aisées qui se retrouvaient dans les clubs. Considéré comme une menace à l'ordre public et aux bonnes mœurs, il fut même interdit par le gouvernement pour son caractère immoral.

Cependant, ceci ne suffit pas à freiner la popularité du Son qui occupe peu à peu les lieux de danse, allant jusqu'aux salons les plus raffinés. Sa diffusion est ensuite assurée par les maisons d'édition de disques. Dans les années 1920, il dépasse le Danzón qui perd de sa superbe.

4.2.2. Caractéristiques de la danse.

La rythmique du pas de base est celle du Danzón qui se compose de 3 pas suivis d'une pause. Le dernier pas est fortement accentué rendant la pause bien marquée. La danse est menée à contre-temps.

Le Son se danse selon 2 variantes :

  • le Son Montuno ou Son campesino qui se caractérise par une profonde flexion des genoux qui entraîne un mouvement continu des hanches ainsi qu'un rebond du haut du corps, un mouvement latéral de torse très accentué et un balancement constant des bras de bas en haut (appelé "sacar agua del pozo"). La manière de danser se rapproche de celle du Changüí ou du Sucu Sucu ;
  • le Son urbano dont les mouvements sont plus doux et posés. La position sociale fermée est maintenue assez haute, droite et la flexion des genoux est très limitée. Le haut du corps ne marque pas le mouvement que l'on trouve dans le Son Montuno. La danse se caractérise par la mise en valeur des danseurs et l'élégance de leurs mouvements.

4.2.3. Figures caractéristiques.

Les figures sont simples pour laisser place à l'interprétation de la musique. La danse est riche et compte dans son vocabulaire une grande diversité de déplacements et de jeux de pieds.

Tornillo.

Durant le tornillo, le danseur se place en équilibre sur un pied, immobile, pendant que sa partenaire tourne autour de lui, l'entraînant dans un mouvement de rotation. Cette figure est tipique et spectaculaire, surtout quand le danseur place tout son corps à l'horizontale en appui sur la pointe de son pied. La danseuse peut également effectuer le pas du tornillo bien que le nombre de positions qu'elle peut adopter soit plus réduit que pour le danseur.

Tombés du danseur.

Sur cette figure, le danseur prend appui sur une des épaules de sa partenaire et fait semblant de tomber, que ce soit vers l'avant ou vers le côté.

4.2.4. À voir.

4.2.5. Références.

Site XHTML 1.1 et CSS valide - Javascript conseillé (fond_page.png)