Image d'entête (header.png)
Titre : Section musique (titre_musique.png) Retour au sommaire

12.13. La Guarapachanga.

   

12.13.1. Naissance de la Guarapachanga.

La Guarapachanga est née de la fusion entre la Guaracha et la Pachanga. Ce nom vient du célèbre morceau La Guarapachanga composé en 1962 par Juan Rivera Prevot et interprété par l'orquestre Chapottín y sus Estrellas de Félix Chappotín dont fait partie le chanteur Miguel Arcangel 'Miguelito Cuní' Conill.

Juan Rivera Prevot explique qu'il avait reçu pour mission de diriger en 1961 un contingent de coupeurs volontaires de canne à sucre. Ceux-ci, peu habitués à ce travail, faisaient régulièrement des pauses. Ils en profitaient pour extraire le guarapo (jus de la canne à sucre). En même temps, ils chantaient au rythme de le musique qu'ils produisaient en frappant les machettes avec l'outil pour les aiguiser. Un matin, Prevot les surprit et leur dit que ce n'était pas l'heure de pachanguear (expression cubaine qui signifie se divertir au travers de la musique et de la danse. Ce mot vient de "Pachanga" qui désigne un rythme) et que s'ils ne coupaient pas la canne, le pays n'aurait pas de sucre. En partant, il ne put se défaire du rythme entraînant qu'il avait entendu et des mots "guarapao" et "pachanga". C'est ainsi qu'il écrivit La guarapachanga, mot issu de la combinaison de "guarapao" et "pachanga".

Ce courant musical a donné son nom à un tumbao de Guaguancó havanais.

12.13.2. À voir.

12.13.3. Références.

La Guarapachanga :

Site XHTML 1.1 et CSS valide - Javascript conseillé (fond_page.png)